Kyoto

Aller en bas

Kyoto

Message par mangekyo sharingan le Dim 25 Avr - 21:16

Kyōto

Kyōto (京都 littéralement « ville capitale ») est une ville japonaise de la région du Kansai, au centre de Honshu. Elle fut de 794 à 1868 la capitale impériale du Japon. Elle est aujourd'hui la capitale de la préfecture de Kyōto ainsi que l'une des grandes villes de la zone métropolitaine Ōsaka-Kōbe-Kyōto.

En 2008, la population était estimée à 1 464 990 habitants et la ville s'étendait sur 610,22 km². Soit une densité de 2 403 habitants par km². Il y a 638 490 foyers. Environ 10 % de la population de la ville est étudiante.


Histoire :

Bien que des preuves archéologiques permettent d'affirmer que les premiers hommes foulèrent les terres des îles du Japon dès 10 000 ans avant JC, la région de Kyōto ne fut peuplée qu'à partir du VIIe siècle par le clan Hata venu de Corée.

Au cours du VIIIe siècle, voulant s'éloigner de l'influence du clergé bouddhiste au sein du gouvernement impérial, l'Empereur prit la décision de déplacer la capitale depuis l'actuelle Nara vers une région éloignée de cette influence.

La nouvelle ville, Heiankyō (lit. « la capitale de la Paix ») devint le siège de la cour impériale en 794. Plus tard, la ville fut rebaptisée Kyōto (« la ville capitale »). Elle développa deux quartiers spécifiques : le quartier sud où se situait le palais impérial et la cour et le quartier Muromachi où le Shogun Yoshimitsu Ashikaga (足利 義満) plaça en 1378 le siège de son gouvernement (bakufu).
Cela donnera par ailleurs le nom de la Période Muromachi de l'histoire de l'archipel.

Le shogun se fit également construire le Pavillon d'Or Kinkaku-ji dans le nord de la ville. Par la suite, la ville fut véritablement dévastée par les armées lors de la guerre d'Onin, abandonnée en grande partie par ses habitants et livrée au pillage de 1467 à 1477. En 1489, le shogun Yoshimasa Ashikaga se fit construire l'une des merveilles architecturales du Japon : le Pavillon d'Argent (Ginkaku-ji) qui voulait rivaliser avec le Pavillon d'Or construit par son grand-père Yoshimitsu Ashikaga.

L'avènement du shōgunat Tokugawa en 1600 fit perdre à Kyōto son rôle de centre politique et administratif au profit d'Edo, lieu de résidence des shoguns. Toutefois, Kyōto resta la capitale impériale du Japon jusqu'au transfert de la résidence de l'Empereur à Edo en 1868, lors de la restauration de Meiji. Après qu'Edo fut rebaptisée Tōkyō (signifiant « la capitale de l'Est »), Kyōto fut connue peu de temps sous le nom de Saikyō (« la capitale de l'Ouest »).

Epargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, Kyōto échappa de peu à la destruction atomique ; en effet, la ville figurait en tête des cibles désignées par le comité des objectifs américain. La ville fut finalement rejetée suite à l'intervention du secrétaire de la Guerre des États-Unis Henry Lewis Stimson et de conseillers, dont le Français Serge Elisseeff, qui connaissaient la richesse culturelle de la ville, et estimèrent que sa destruction serait un obstacle grave à une réconciliation ultérieure avec le Japon.

En 1997, Kyōto accueillit la conférence qui donna naissance au Protocole de Kyōto.


Culture :

Avec ses 2000 temples, ses palais, ses jardins japonais, son architecture, Kyōto est considérée comme le centre culturel du Japon. Plusieurs monuments de Kyōto sont classés dans le patrimoine mondial de l'UNESCO (depuis 1994) sous le nom « Monuments historiques de l'ancienne Kyōto" (englobant les villes de Kyōto, Uji et Ōtsu).

Les sites de Kyoto inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, sont :

- Nijo-jo (château)
- Kamigamo-jinja (sanctuaire shintoïste)
- Shimogamo-jinja (sanctuaire shintoïste)
- Ujigami-jinja (sanctuaire shintoïste)
- Byodo-in (temple bouddhique)
- Daigo-ji (temple bouddhique)
- Enryaku-ji (temple bouddhique)
- Ginkaku-ji (temple bouddhique)
- Kinkaku-ji (temple bouddhique)
- Kiyomizu-dera (temple bouddhique)
- Kozan-ji (temple bouddhique)
- Ninna-Ji (temple bouddhique)
- Nishi Hongan-ji (temple bouddhique)
- Ryoan-ji (temple bouddhique)
- Saiho-ji (temple bouddhique)
- Tenryu-ji (temple bouddhique)
- To-ji (temple bouddhique)


La population de Kyōto parle un dialecte appelé le kyōto-ben, une version du kansai-ben. Mais il existe aussi des mots typiques de certains quartiers et le kyōto-ben est souvent assimilé au dialecte utilisé dans le célèbre quartier de Gion (quartier traditionnel), par les geiko (équivalentes aux geishas , mais cette appellation-là est traditionnellement utilisée à Kyōto, ou dans la région Ouest du Japon) et les maiko, les apprenties des geiko, notamment.

Kyōto est également connue pour l'abondance de ses délicieuses denrées alimentaires.

Carte de Kyoto:

Spoiler:


Il sera présenté par la suite, les différents lieux et monuments qui font la renommée de Kyōto:


Gion

Gion (祇園) est un district de Kyoto érigé au Moyen Âge à côté du sanctuaire de Yasaka. Le district a été construit pour servir de halte aux voyageurs et visiteurs du sanctuaire. Il a par la suite évolué pour devenir une zone prisée et connue pour ses geishas.

Gion est parsemé de maisons japonaises traditionnelles appelées machiya, traduit par « maison urbaine », certains sont des ochaya (お茶屋 « maison de thé »). Ce sont des établissements traditionnels où les clients de Gion (autrefois des samouraïs aujourd’hui des hommes d'affaires) se divertissent en compagnie des geiko. A l'intérieur de l’ochaya on se retrouve dans un monde privé où le divertissement de la soirée peut inclure cocktails, conversations, jeux, musiques japonaises traditionnelles, chants et danses. Aujourd’hui encore, les geiko et les maiko (geishas en formation) peuvent être vues, vêtues en habits traditionnels aussi bien de soirée que la journée dans les rues de Gion. Aujourd'hui, une partie de ce district est classé patrimoine historique au Japon. Récemment, la ville de Kyoto a accompli une réfection des rues de Gion, en enterrant notamment l’ensemble du réseau électrique et téléphonique afin de préserver la beauté originelle de Gion.

Mon ressenti personnel:

Gion représente l’image typique que l’on se fait du Japon médiéval, avec ses rues étroites, ses constructions en bois, les geishas qui surgissent furtivement d’un coin de rue pour disparaître sur le seuil de l'entrée d'une Ochaya.

Ce quartier très agréable et très typique propose un contraste intéressant avec les quartiers plus modernes du centre ville.

Spoiler:

Par ailleurs, il reste un lieu incontournable de la ville de Kyoto et représente l’endroit le plus sûr pour croiser une Geiko ou une Maiko (plutôt à la tombée de la nuit).

Spoiler:

A noter, pour les personnes qui seraient intéressées par des représentations d’arts scéniques traditionnels, tel que la comédie classique kyogen, la danse kyomai, la musique de la cour impériale gagaku, la harpe koto, le théâtre des marionnettes bunraku, la cérémonie du thé Chado et l'arrangement floral kado, qu’il est possible d’assister à des représentations au Théâtre « Gion Corner » d’une durée d’environ une heure et pour des prix relativement abordables.

Ces spectacles sont notamment animés par le présence de Geikos ... si jamais vous étiez bredouilles jusque là. Sad

Je vous joins un lien pour les plus curieux.

http://kyoto-gion-corner.info/gion_corner_fr/top/index.html


Les sources:

- Wikipédia
- Le guide "Lonely Planet" du Japon
- Le guide "Voir" du Japon
- Photos personnelles


Dernière édition par mangekyo sharingan le Sam 15 Mai - 3:59, édité 1 fois
mangekyo sharingan
mangekyo sharingan
Nukenin
Nukenin

Masculin
Nombre de messages : 6715
Age : 39
Groupe : Membre+Vainqueur
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyoto

Message par chicou67 le Jeu 13 Mai - 22:38

Mangekyo a très bien résumé kyoto et notamment Gion, je vais donc vous racontez un petit peu mon expèrience de quelques jours à kyoto et plus précisément à Gion.

Kyoto comme la plupart des grandes villes japonaises allie modernité et culture ancestrale, c'est une ville vraiment intéressante car vous passez du centre ville bondé aux petits quartiers avec des mini ruelles et des maisons et boutiques traditionnelles, c'est d'ailleurs la cas de Gion qui se trouve très proche du centre de kyoto et où en effet on peut apercevoir très furtivement quelques geisha.

C'est une ville que je conseille à tout les jeunes gens qui veulent aller au japon car comme il a été dit, c'est une ville où se trouvent beaucoup d'étudiants et qui est donc très dynamique, peu importe ce que vous cherchez vous le trouverez dans cette ville.
chicou67
chicou67
Mage
Mage

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 29
Groupe : Membre
Date d'inscription : 26/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyoto

Message par mangekyo sharingan le Ven 14 Mai - 22:30

Kiyomizu -dera


Kiyomizu-dera ( 清水寺) fait référence à un complexe de temples bouddhiques mais est principalement utilisé pour un seul : Otowasan Kiyomizudera (音羽山清水寺?) à l'est de Kyōto (à côté de Gion) qui est l'un des endroits les plus célèbres de la ville. Le temple trouve ses origines en 798 , mais les édifices actuels datent de 1633.

Le temple tient son nom de la chute d'eau qui se trouve à l'intérieur de son enceinte, eau provenant des collines environnantes - kiyoi mizu (清い水) signifiant eau pure ou eau de source.

Le bâtiment principal du Kyomizu-dera est célèbre pour sa plateforme, soutenue par des centaines de piliers, à flanc de colline et qui donne une vue impressionnante de Kyōto.

Vue d'ensemble du complexe et de la structure sur piliers.

Spoiler:
Vue sur Kyoto.

Spoiler:
D'ailleurs, l'expression japonaise « se jeter du Kyomizu-dera » (清水の舞台から飛び降りる, Kiyomizu no butai kara tobioriru?) est l'équivalent de l'expression française « se jeter à l'eau ». Cette expression a pour origine une tradition de la période Edo qui prétendait que si une personne survivait à un saut depuis la plateforme du temple, son vœu se réaliserait.

Cela semble réalisable: une importante végétation en contrebas de la plateforme peut amortir le pèlerin, bien que la pratique soit maintenant interdite. Durant la période Edo, 234 sauts ont été comptabilisés avec un taux de survie de 85,4 %. Le saut ne fait, en effet, que treize mètres.

En contrebas du bâtiment principal se trouve la chute d'eau Otowa-no-taki, d'où trois canaux plongent dans une mare. Les visiteurs du temple boivent de cette eau dans des coupelles en fer, eau qui aurait des propriétés thérapeutiques. Il est dit que boire de l'eau des trois canaux confére santé, longévité et succès dans les études (du coup de nombreux étudiants y viennent).

Spoiler:

Le complexe contient de nombreux autres temples dont l'un des plus connus est Jishu-jinja, dédié à Okuninushino-Mikoto, un dieu de l'amour et des « bonnes rencontres ». A l'intérieur du Jishu-jinja se trouvent deux « pierres d'amour » placées à dix-huit mètres l'une de l'autre, distance que les visiteurs célibataires essaient de franchir les yeux fermés. L'accomplissement de ce trajet est vu comme un présage de futur rencontre amoureuse. On peut être aidé pour réaliser le parcours, mais alors cela signifie qu'un intermédiaire sera nécessaire pour rencontrer l'âme sœur.


Mon ressenti personnel:

Temples très sympathiques à visiter dans la continuité de Gion, de par la structure particulière et impressionnante du temple principal, la vue panoramique sur la ville ( notamment au coucher du soleil) et l'attroupement autour de ses sources.



Les sources :

- Wikipédia
- Photos personnelles


Dernière édition par mangekyo sharingan le Sam 15 Mai - 3:56, édité 1 fois
mangekyo sharingan
mangekyo sharingan
Nukenin
Nukenin

Masculin
Nombre de messages : 6715
Age : 39
Groupe : Membre+Vainqueur
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyoto

Message par chicou67 le Ven 14 Mai - 23:13

Ahhh j'attendais ce sujet, ayant passé quelques jours à kyoto, j'ai fais la tournée des temples (ça change de celle des bars)!

Comme l'a dit mangekyo, c'est vraiment très sympa, même si c'est vraiment très touristique et qu'on sne ressent pas vraiment le côté spirituelle que les temples renfermes en général, mais il est vrai que l'architecture est splendide!

Juste une petite précision, Otowasan Kiyomizudera a été en compétition pour devenir l"une des 7 nouvelles merveilles du monde mais n'a malheureusement pas été retenue.

Pour la grand saut de 13mètres, je l'ai fais, ça fait très mal mais on en meurt pas enfin pas moi en tout cas.
Voici une photo de moi arrivé en bas...
Spoiler:
Non mais j'espère que vous ne m'avez pas cru, je tiens trop à ma vie pour faire ça...
chicou67
chicou67
Mage
Mage

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 29
Groupe : Membre
Date d'inscription : 26/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyoto

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum