Nier : Automata

Aller en bas

Nier : Automata

Message par Ziefniel le Dim 19 Mar - 15:49

Titre : Nier : Automata

Date de sortie : 10 mars 2017 sur consoles, 17 mars 2017 sur PC

Genre : Action, RPG

Développeurs/Editeurs : Square Enix, Platinium Games

Synopsis : Grosso-modo, la Terre a été envahie par des extraterrestres. Les humains ont migré sur la Lune et envoient des androïdes pour combattre les envahisseurs (ouais, dit comme ça on croirait lire le scénario d'un film bas budget).


Commentaire :

Tout d'abord, je tiens à préciser que mon commentaire portera sur la version PC du jeu. Pour annoncer la saveur, j'estime que le jeu ne mérite pas les notes très élevées qui lui ont été attribuées par les différents sites de jeu-vidéo, mais il reste tout de même un bon titre.
La version PC n'est pas une version PC à proprement parler, c'est seulement un portage grossier de la version console. L'optimisation est à la ramasse. L'OST est bien.
Graphiquement, le jeu est beau, mais pas exceptionnel. La distance d'affichage est énorme. Même avec une config de brute qui fait tourner tous les jeux récents en ultra, ça rame. Pour exemple, Dark Souls 3 est un jeu avec des graphismes plus poussés, une distance d'affichage tout aussi élevée, et pourtant il tourne sans aucun ralentissement. Espérons qu'un patch soit rapidement déployé afin de corriger ces problèmes.

Bon, maintenant, le cœur du problème, la raison pour laquelle il faut prendre Nier : Automata avec des pincettes : la difficulté. Certains me diront que la difficulté n'est jamais un problème dans un jeu, et je ne les contredirais pas. Mais, pour encore prendre l'exemple de la franchise sur laquelle je me suis déjà appuyé dans le paragraphe précédent, les jeux Dark Souls sont difficiles, mais on les estime justes. Ils sont justes car on sait à quoi s'attendre, que les contrôles sont réactifs, bien pensés. Dans Nier : Automata la difficulté vient de ce que les développeurs ont voulu trop faire, peut-être même trop bien faire, impressionner, et qu'au final ils ont mal fait.

Les contrôles sont mal pensés. Typiquement, il y a 5 actions que l'on veut faire simultanément, en permanence : attaquer (attaque rapide et attaque puissante), tirer avec l'arme à distance (qui est indépendante du personnage), viser avec l'arme à distance, se déplacer, et esquiver. Personnellement, je joue avec une manette Xbox, mais je pense que cela doit être encore pire au clavier et à la souris.
De base, le tir est sur "RB" et l'esquive est sur "RT". Bon, déjà un voit le problème, car à moins d'avoir le majeur entraîné on doit faire le choix entre esquiver ou tirer. Aussi, le choix de mettre l'esquive sur une gâchette me semble complètement idiot, vu que c'est sans doute l'action que l'on va la plus spammer, mais j'y reviendrai plus tard. Pour remédier à ce problème, les développeurs ont mis une option "tir automatique" dans le mode facile, mais on ne joue pas tous à cette difficulté. Un autre remède est la fonction "auto-lock", qu'il faut réactiver à chaque fois que l'on tue un ennemi pour en sélectionner un nouveau (c'est-à-dire spammer vu le nombre d'ennemis qui vient nous accueillir), et qui se trouve sur "LB" ou "RT" en fonction des options de la manette. C'est foireux, mais ça va encore.
Imaginez l'enfer que cela peut devenir quand en plus de cela vous voulez viser pour orienter vos tirs vers certains ennemis, et en plus utiliser une compétence de tir...
Pour le coup, j'ai changé la configuration des touches, ce qui est heureusement permis par le jeu. Rapatrier l'esquive sur la touche "B" me semble la meilleure solution, vu qu'on usera du pouce pour à la fois attaquer et esquiver, ce qui ne sera pas problématique car on ne peut pas faire les deux simultanément.

Bon, maintenant le démon : la caméra, et liée à elle les changements de gameplay.
C'est simple, l'angle de vue de la caméra change tout le temps, ce qui oblige à adapter son gameplay en conséquence. Vous aurez des passages en vue de côté, dans un style 2D, des passages en vue du dessus, et des passages classiques à la troisième-personne. C'est vraiment sur ce point que ma réflexion sur les développeurs qui ont voulu trop faire s'applique. Les changements de gameplay, et donc d'angle de vue, peuvent être sympas, mais dans le cas de Nier : Automata ils sont surtout source de crispation.
Les passages en vue de côté ne sont pas problématiques.
Les passages en vue à la troisième personne peuvent l'être, surtout lors des batailles de boss. Les boss sont énormes, la caméra est orientée vers eux, donc on voit peu. Surtout, la perspective est telle qu'il est atrocement dur, dans certaines circonstances, de lire la trajectoire de leurs attaques. Cela explique d'ailleurs pourquoi le tutoriel nous offre le modeste nombre de 15 kits de soin de basse qualité, et 5 kits de soin de qualité moyenne. Les développeurs ont sans doute également pris les tares de leur jeu en compte quand ils ont décidé de doter l'esquive d'un nombre de frames d’invincibilité à crever le plafond.
Les passages en vue du dessus oscillent entre le neutre et le démoniaque. Vous avez toujours rêvé de vous faire marteler la tronche par des ennemis que vous ne voyez pas ? La vue du dessus est faite pour vous ! Par certains moments la caméra est trop zoomée, et du coup on ne voit pas les ennemis qui nous tirent dessus, ou voit leurs tirs au dernier moment, et donc notre héroïne se fait botter le fondement, d'ailleurs jugé très agréable à l’œil par la plupart des joueurs.

Dernier problème rendant le jeu injustement difficile, qui en soit n'en est pas un mais qui couplé aux ralentissements le devient : les attaques puissantes. Les attaques légères sont tout ce que l'on attend d'elles, c'est-à-dire rapides pour effectuer des enchaînements. Les attaques puissantes sont d'une utilité rendue nulle. Normalement, les attaques puissantes permettent de dissiper les tirs ennemis, mais elles sont tellement lentes à exécuter que la probabilité de se faire trouer le bide style fromage suisse est plus élevée que celle du succès. On y préférera donc l'esquive.

Bon, il est facile de s'étendre en critiques, mais le jeu a aussi des qualités, et la plupart des critiques que j'ai émises sont dues à un manque d'optimisation du portage sur PC, ce à quoi il peut être rapidement remédié.
Le jeu est beau, le scénario est cool, la musique est bien. Le gameplay reste nerveux malgré les ralentissements.
En fait, le problème c'est que j'ai l'impression de retrouver dans Nier : Automata, un jeu qui se présente tout de même comme un AAA, des défauts que l'on trouvait dans les jeux de la fin des années 90, début des années 2000 : les problèmes de caméra, les drops de framerates, le personnage qui semble avoir une certaine inertie (je ne l'ai pas développé, mais j'ai remarqué, surtout dans les zones neutres, que l'héroïne met environ une demi-seconde à s'arrêter quand on relâche le stick directionnel).
En somme, si on occulte les problèmes day-one, Nier : Automata se présente comme un bon jeu, mais pas un très bon jeu. Il ne mérite pas la note de 19 que lui donnent les joueurs sur JVC, mais plutôt une note de 14 ou 15. En bref, si le jeu vous fait envie achetez-le, mais je vous conseille vivement d'attendre les mesures correctives qui le rendront plus agréable à jouer, et juste dans sa difficulté.
avatar
Ziefniel
Pirate
Pirate

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 24
Groupe : Membre
Date d'inscription : 19/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum